Sélectionner une page

Programme du mois de mars 2020 au foyer Soubeyran

A Genève en 1920 se déroula le 8ème congrès international pour le suffrage féminin. Au cœur de la salle communale de Plainpalais ou de la salle de la Réformation, les diverses oratrices ont pu traiter des thèmes tels que : les écoles et formations professionnelles pour les filles, bénévolat et travail social, mais aussi aspects du droit civil, pénal, régime matrimonial et droit de succession. La question du droit de vote des femmes est abordée et suscite les controverses.
« On peut être certain que le congrès a fait avancer en Suisse la cause du suffrage féminin qui dans notre pays n’existe qu’en matière religieuse. »
Le 8 mars 2020, partout dans le monde, la 110ème journée internationale de la femme sera célébrée. L’occasion de rendre hommage à toutes celles qui ont lutté et qui continuent de se battre pour l’égalité, la justice, la paix et le droit des femmes dans le monde.

Programme du mois de janvier 2020 au foyer Soubeyran

2019 a été l’occasion pour nous tous de réfléchir et d’échanger sur les valeurs importantes au foyer Soubeyran. Que ces valeurs fortes puissent nous accompagner pour cette nouvelle année que nous souhaitons belle et riche en moments partagés.

Bonne année 2020 !

– Tolérance
Consensus
– Communication 
– Partage 
– Expression 
– Empathie 
– Ecoute
– Respect
– Ensemble
– Rire 

Programme du mois de novembre 2019 au foyer Soubeyran

Découvrez plusieurs “Haïkus” (petits poèmes classiques japonais répartis sur trois vers), élaborés à Soubeyran : 

Le papet vaudois
Dans le brouillard
Ça creuse mon appétit

Changement de saison
Maison en pain d’épice
J’y dépose mon anorak

Les feuilles mortes
Abandonnent les arbres
Pour annoncer l’hiver

Les châtaignes
Avec leurs piquants
S’agrippent dans la neige

Les magasins
Prêt pour Noël
Pull-over noyé dans la fondue

Rave de la compote de raves !
Partons à la chasse
Aux petits choux, chou chou

Programme du mois d’octobre 2019 au foyer Soubeyran

L’automne

On voit tout le temps, en automne,

Quelque chose qui vous étonne,

C’est une branche, tout à coup,

Qui s’effeuille dans votre cou.

C’est un petit arbre tout rouge,

Un d’une autre couleur encore,

Et puis, partout, ces feuilles d’or

Qui tombent sans que rien ne bouge.

Nous aimons bien cette saison,

Mais la nuit si tôt, va descendre!

Retournons vite à la maison

Rôtir nos marrons dans la cendre.